Comment un enfant de Dieu doit se comporter durant les fêtes de fin d'année?

Publié le par EFC BENIN

L’enseignement de ce dimanche 14 décembre 2014 à l’EFC de Godomey s’est penché sur la question. L’heure est à l’analyse de la vie que nous avions menée quand nous ne connaissions pas encore Dieu et à comparer à l a vie actuelle à l’approche des fêtes de fin d’année. Un cours dirigé par Roméo AKPLOGNAN.

Les témoignages des jeunes frères et sœurs en christ en ce qui concerne la vie d’alors sont multiculturels :

« moi à l’approche des fêtes, quand je ne connaissais pas encore Christ, nous faisions Caleta et les sous trouvés nous servent pour financer la boîte de nuit à laquelle chacun y participe avec sa copine » ; Anonymat

« moi ma seule expérience des périodes de fête est que j’ai accompagné ma grande sœur qui m’a invité dans une buvette pour boire avec sa famille. A mon retour, étant donné que je me suis soulé, j’ai passé inconsciemment la nuit dans une plantation de fleurs en croyant être sur mon lit. C’est à l’aube que je me suis retrouvé et constaté que j’ai dormi au dehors. Depuis ce temps je me suis défendu de prendre des boissons fermentées ». Anonymat

Pour les frères et sœurs qui sont nés dans l’enseignement, leur témoignage révèle qu’ils étaient sous la garde des parents pendant ces fêtes de fin d’année. Ce qui leur a permis de ne plus tailler d’importance aux fêtes de fin d’année quand ils ne sont plus maintenant sous contrôle des parents. D’autres à les entendre ont muri dans la foi en Dieu et ont compris les risques liés à ces manifestations : les dépenses exagérées et inutiles, les soirées dansantes qui débouchent sur l’ivrognerie et des grossesses non désirées.

Un bilan aussi ridicule que instruisant.

Frère AKPLOGAN, dans la suite de l’enseignement a montré la détresse et la tristesse qui attendent ceux qui se pensent riches et trouvent leur réjouissance dans les fêtes> aux dépens des comportements chrétiens digne du nom. Le livre de Jacques, Jacques5 Verset 1 est venu étancher à point nommé les frères et sœurs en Christ méconnaissant le mal qui les entend en se donnant aux réjouissances charnelles et pire préparent déjà la noël et le nouvel an : « A vous maintenant, riches ! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. »

Le commentaire du cours : YOBODE Bertin.

L’aîné YOBODE a d’abord remercié ceux qui ont pu contribuer à l’épanouissement des œuvres d’évangélisation en apportant une partie de leur revenu dans la caisse. La question de dime était largement détaillée. Dans son commentaire, Frère YOBODE est revenu sur les fêtes de fin d’année en soulignant que ce sont ceux qui n’ont pas encore reçu Christ qui trouvent du plaisir dans les fêtes. Et les festins constituent encore une pierre d’achoppement pour un grand nombre des fidèles de l’EFC. Cependant, il n’est interdit à personne de préparer et de manger dans son foyer comme d’habitude. C’est le fait de considérer ce jour comme extraordinaire qui est l’ignominie et par ricochet source de péché devant Dieu. Il est conseillé aux jeunes sœurs, majoritairement étudiantes sur le campus de ne jamais accéder aux professeurs qui font de chantage à l’approche des fêtes à leur endroit pour avoir des relations sexuelles avec elles. Car des sœurs en ont vécu sans se laisser faire, pourtant, elles ont validé saines et sauves la matière de ces professeurs oppresseurs.

Boniface CAKPO

Publié dans RELIGION (COURS)

Commenter cet article

boni 31/12/2014 01:40

Dieu nous comptera parmi les siens

Boniface CAKPO 05/07/2017 11:59

Amen

EFC BENIN 31/12/2015 12:51

merci