Article publié depuis Overblog

Publié le par Boniface CAKPO

26ème CONCILE NATIONAL DE L'ÉCOLE DES FIDÈLES DU CHRIST À ZA-AGONKANME

JOURNÉE DU DIMANCHE 27 MARS 2016

GRAND DÉBAT SUIVI DE SYNTHÈSE

THÈME : Le comportement d'un chrétien pour la paix dans le ménage

ESSAI DE RÉSUMÉ

Depuis la nuit des temps, Dieu a toujours pensé à une vie en couple. En effet, Dieu a formé la femme de la côte prise de l'homme et l'amena vers lui (Genèse2v22). On peut donc dire que la vie en couple est une initiative divine. Mais le péché qu'a commis le premier couple par un simple "laisse toi aller" de la part du malin et dont l'homme a été innocemment complice constitue à la fois un immense obstacle à la jouissance d'une vie paisible en couple et un sujet d'accusation mutuelle. C'est ainsi l'habitude des foyers d'aujourd'hui où, lorsqu'un problème surgit, et la femme et l'homme, tout le monde pense avoir raison. Malheureusement, le premier couple a été déchu de la grâce divine sans possibilité d'y revenir car la menace des chérubins est trop grande. (Genèse3v22-24) Mais gloire soit rendue à Dieu car il a envoyé son Fils, qui, à l'image d'Adam, a amené les hommes à la foi par son oeuvre salutaire qui est le reflet de l'arbre dont le premier Adam n'a pas pu accéder. Il importe maintenant aux hommes de rechercher la paix et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur (Hébreux12v14)
Alors, dans cette perspective de culture de la paix dans la cellule familiale,
Comment le père, la mère ou l'enfant d'une famille chrétienne peut-il (ou elle) parler, agir ou penser afin de participer à la paix dans le ménage ? Telle est la grande interrogation à laquelle nous
convie ce débat.

***Rôle du père pour un foyer apaisé***

Le Père de foyer ne doit pas être
paresseux, avare vis-à-vis des besoins du foyer. Qu'aucune méchanceté ne soit objet de sa gestion : la ségrégation (par exemple qui consiste à faire une distinction des enfants de la famille et à les traiter comme telle. Aussi, doit-il veuiller à ne pas être débiteur insolvable des prêts contractés chez la génitrice. De plus, il doit avoir une parfaite santé sexuelle et par dessus tout, veuiller à ne pas exposer les problèmes de la famille à ceux qui sont "étrangers" à la cellule. Mais, qu'il soit le premier à poser les pas du respect à Dieu ; qu'il cultive l'humilité et qu'il prenne en considération les reproches qui lui sont fait. Un bon père que l'Éternel désire est ouvert à son foyer. Il reste dans l'actualité face au problème du foyer ; il tient les promesses qu'il a faites et s'informe des besoins journaliers du foyer. Puisque l'amour demeure le socle de toute vie conjugale épanouie, le maître du foyer doit en être un farouche artisan pour son maintien. C'est-à-dire qu'il doit créer un environnement favorable pour la survie de l'amour entre sa partenaire et lui. Il s'agit des gestes comme des baisers, de petits mots d'amour qu'il lui souffle souvent à l'oreille, de la conversation tendre et amicale ainsi que l'intervention commune dans la gestion des problèmes conjugaux. Par dessus tout, il faut la confiance mutuelle.

***Quels sont les comportements de la mère pour un foyer apaisé ?***

Succinctement dit, le rôle de la femme se rattache au devoir qui l'incombe vis-à-vis de son mari et des enfants. En effet, la Bible a clairement dit : " Femmes, soyez soumises à vos maris comme il convient dans le Seigneur " (Colossiens3v18). Ainsi donc, la femme a un devoir de respect et de soumission en toutes choses envers son mari. Elle doit le respecter, lui obéir et le servir. En ce qui concerne les enfants, la femme est la principale responsable de leur éducation. Elle doit être à l'écoute de ceux-ci et ne point les irriter.

***En quoi les Enfants peuvent il participer à la paix du foyer ?

L'enfant est le fruit de l'union entre l'homme et la femme. Sa présence dans le foyer s'avère donc indispensable. Néanmoins, il a aussi des devoirs. Justement, parlant de devoir de l'enfant, le Saint-Esprit s'est fait claire à ce sujet quand il dit : "Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur" (collossiens3v20)
il doit être en mesure de faire part de ses problèmes à ses parents et savoir que les parents sont le Seigneur qu'il doit reconnaître. Pour cela, il ne doit pas être timide, enfermé sur soi. Au contraire, qu'il soit ouvert et qu'il exprime avec beaucoup de considération ses sentiments. Il doit pouvoir discerner la fermeté de la méchanceté. En effet, Les parents peuvent être fermes sans être sévères, ou même parfois fermes avec beaucoup de sévérité. La fermeté consiste à défendre avec rigueur tels ou tels comportements. Toutefois, cette défense peut être accompagnée de châtiment : c'est cela la sévérité. Il est normal qu'un parent soit sévère car Dieu l'a aussi acceptée. La méchanceté est carrément une nature inhumaine de certains parents d'agir et est l'image de celui qui s'abstient de bonnes oeuvres (ex. de celui qui te sert dans un bol sale alors qu'il y a un bol propre disponible)
Bref, une vie en couple épanouie regroupe trois acteurs : papa, maman et le ou les enfants. Chacun à son niveau doit œuvrer pour cette cause sans quoi, la paix dans le ménage ne serait que des mots.
Dieu en soit loué !

Bonaventure ACCLOMBESSI

Publié dans RELIGION

Commenter cet article